En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal logo vas

UMR EPIA - Unité Mixte de Recherche d'EPIdémiologie des maladies Animales et zoonotiques

EPIA

Gwenaël VOURC'H

Gwenaël VOURC'H

Coordonnées

Directrice de Recherche (DR2)
Directrice de l'UMR EPIA
INRA Auvergne-Rhône-Alpes
Site de Theix
63122 Saint Genès Champanelle
Ligne Directe : 04.73.62.47.26
Courriel : Gwenael.Vourch [at] inra.fr

Fonction actuelle

Directrice de l'UMR EPIA (UMR INRA, VetAgro Sup)

Principaux centres d'intérêt

Mes travaux de recherche portent principalement sur l’identification des cycles épidémiologiques et la compréhension les facteurs écologiques favorisant la diffusion des maladies infectieuses entre les populations animales, domestiques et sauvages et l’homme.

Je m’intéresse aux maladies bactériennes transmises par les tiques, notamment, la maladie de Lyme (due à des bactéries du complexe Borrelia burgodorferi sl) et l’anaplasmose granulocytaire (Anaplasma phagocytophilum). Je développe des travaux sur la variation du risque de transmission de ces maladies dans l’environnement en relation avec le paysage et la composition de la communauté d’hôtes. Ma démarche s’appuie, à travers des collaborations, sur des observations de terrain, des analyses de laboratoire, des études d’épidémiologie moléculaire et des développements de modélisation.

Je travaille également sur la caractérisation de l’équilibre sanitaire des élevages en agriculture biologique, dans le but d’identifier les conditions et les pratiques favorisant ces équilibres. Ces approches s’appuient sur des observations et enquêtes dans des élevages, des analyses statistiques et des réflexions en interactions avec les acteurs.

En parallèle de ces travaux, je travaille en collaboration avec l’École des Mines (P. Le Masson et B. Weil) sur l’approche de conception innovante CK (concept-knowledge). L’objectif est de favoriser l’identification de questions innovantes dans le cadre de la construction de projets multidisciplinaires. Nous avons travaillé sur la question de l’usage des antibiotiques en santé animale dans le cadre du projet R2A2 (Réseau Recherche Antibiotiques Animal) et sur les moyens de lutte contre la maladie de Lyme.

Mots-clés

éco-épidémiologie, pathogènes transmis par les tiques, espèces invasives, borreliose de Lyme, conception innovante (C-K)

Rapide CV

Formation

  • 2009 : Habilitation à Diriger des Recherches « De l’écologie des interactions plantes-herbivores à l’éco-épidémiologie des maladies vectorielles émergentes »
  • 2001 : Doctorat de Biologie de l’Evolution et Ecologie, Université Montpellier II « Conséquences écologiques et évolutives de l’herbivorie : l’interaction plantes/herbivores entre le thuya géant (Thuja plicata) et le cerf-à-queue noire (Odocoileus hemionus sitkensis) »
  • 1998 : DEA de Biologie de l’Evolution et Ecologie, Université Montpellier II.
  • 1993-1997 : Etudes Vétérinaires, Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort

Postes, fonctions

  • Depuis 2013 : Directrice de l’Unité d’Épidémiologie Animale (UR346), INRA, Clermont-Ferrand – Theix et Directrice de Recherche (DR2).
  • Depuis 2008-2012 : Directrice adjointe de Unité d’Épidémiologie Animale, INRA, Clermont-Ferrand – Theix
  • 2007 : séjour scientifique dans le laboratoire d’Écologie Vectorielle du département d’Épidémiologie et Santé Publique, Université de Yale USA. Recherches portant sur les variations du risque acarologique pour la maladie de Lyme à l’échelle de l’est des USA.
  • Depuis 2003-2012 : Chargée de Recherches dans l’unité d’Épidémiologie Animale (CR2 2003-2006 ; CR1 2007-2012).

Principales animations

  • Élue au Conseil Scientifique du Département de Santé Animale de l’INRA (2012-2015).
  • Membre du Conseil Scientifique et Technique de l’Entente de Lutte Interdépartementale contre les Zoonoses (depuis 2010).

Thèses dirigées ou encadrées

  • Amélie Chastagner (2011-2014) "Etude des cycles épidémiologiques d’Anaplasma phagocytophilum en France : Apport des approches de caractérisation génétique", direction de thèse A. Leblond, encadrement X. Bailly et G. Vourc’h.
  • Elise Vaumourin (2011-2014) "Modélisation statistique des associations et des interactions entre des parasites transmis par des vecteurs, à partir de données issues d’études transversales", direction de thèse G. Vourc'h, co-directrice Muriel Vayssier-Taussat (USC Bartonelles et Tiques, Alfort), co-encadrement P. Gasqui.
  • Séverine Bord (2011-2014) « Estimation bayésienne de l’abondance par « removal sampling » en présence de variabilité du taux d’échantillonnage : Application aux tiques Ixodes ricinus en quête d’hôtes », directeur de thèse Pierre Druilhet (Univ. Clermont II), co-directrice G. Vourc’h.
  • Maud Marsot (2008-2011) « Modification d’une maladie multi-hôtes suite à l’introduction d’une espèce réservoir : Cas de la maladie de Lyme et du tamia de Sibérie en Ile-de-France », directrice de thèse G. Vourc’h, co-directeur JL Chapuis (MNHN), co-encadrement P. Gasqui.
  • Chloé Boyard (2004-2007) « Facteurs environnementaux de variation de l’abondance des tiques Ixodes ricinus dans des zones d’étude modèles en Auvergne», directrice de thèse J. Barnouin, encadrement G. Vourc’h et P. Gasqui.

Sélection de publications

Articles :

  • Chastagner, A., T. Dugat, G. Vourc’h, H. Verheyden, L. Legrand, V. Bachy, L. Chabanne, G. Joncour, R. Maillard, H.-J. Boulouis, N. Haddad, X. Bailly, and A. Leblond. In press. Multilocus sequence analysis of  Anaplasma phagocytophilum reveals three distinct lineages with different host ranges in clinically ill French cattle. Veterinary Research.
  • Vourc’h, G., L. Halos, A. Desvars, F. Boué, M. Pascal, S. Lecollinet, S. Zientara, T. Duval, A. Nzonza, and M. Brémont. 2014. Chikungunya antibodies detected in non-human primates and rats in three Indian Ocean islands after the 2006 ChikV outbreak. Veterinary Research 45:52.
  • Vaumourin, E., G. Vourc’h, S. Telfer, X. Lambin, D. Salih, U. Seitzer, S. Morand, N. Charbonnel, M. Vayssier-Taussat, and P. Gasqui. 2014. To Be or Not to Be Associated: Power study of four statistical modeling approaches to identify pathogen associations in cross-sectional studies. Frontiers in Microbiology 4.
  • Pisanu, B., J.-L. Chapuis, A. Dozières, F. Basset, V. Poux, and G. Vourc'h. 2014. High prevalence of Borrelia burgdorferi sl. in the European red squirrel Sciurus vulgaris in France. Ticks and Tick-Borne Diseases 5:1-6.
  • Bord, S., P. Druilhet, P. Gasqui, and G. Vourc'h. 2014. A hierarchical bayesian approach to estimate abundance and sampling rate based on removal sampling design: Application to abundance estimation of Ixodes ricinus ticks Ecological Modelling 274:72-79.
  • Jacquot, M., M. Bisseux, D. Abrial, M. Marsot, E. Ferquel, J.-L. Chapuis, G. Vourc'h, and X. Bailly. 2014. High-throughput sequence typing reveals genetic differentiation and host specialization among populations of the Borrelia burgdorferi species complex that infect rodents. PLoS ONE 9:e88581.
  • Chastagner, A.; Bailly, X.; Leblond, A.; Pradier, S.; Vourc'h, G., Single genotype of Anaplasma phagocytophilum identified from ticks, Camargue, France.Emerging Infectious Diseases 2013,19, 825-826.
  • Vaumourin, E., P. Gasqui, M. Vayssier-Taussat, J.-P. Buffet, J.-L. Chapuis, B. Pisanu, E. Ferquel, and G. Vourc’h. 2013. A probabilistic model in cross-sectional studies for identifying interactions between two persistent vector-borne pathogens in reservoir populations. PLoSONE 8:e66167.
  • Marsot, M., J.-L. Chapuis, P. Gasqui, A. Dozières, S. Masséglia, B. Pisanu, E. Ferquel, and G. Vourc’h. 2013. Introduced Siberian chipmunks (Tamias sibiricus barberi) contribute more to Lyme disease risk than native reservoir rodents. PLoSONE 8:e55377.
  • Marsot, M., P.-Y. Henry, G. Vourc’h, P. Gasqui, E. Ferquel, J. Laignel, M. Grysan, and J.-L. Chapuis. 2012. Which forest bird species are the main hosts of the tick Ixodes ricinus ticks, the vector of Borrelia burgdorferi sensu lato? International Journal for Parasitology 42:781–788.
  • Diuk-Wasser, M. A., A. G. Hoen, P. Cislo, R. Brinkerhoff, S. A. Hamer, M. Rowland, R. Cortinas, G. Vourc’h, F. Melton, G. J. Hickling, J. I. Tsao, J. Bunikis, A. G. Barbour, U. Kitron, J. Piesman, and D. Fish. 2012. Human risk of infection with Borrelia burgdorferi, the Lyme disease agent, in eastern United States. American Journal of Tropical Medicine and Hygiene 86:302-327.
  • Rizzoli, A., H. H. C, G. Carpi, G. Vourc’h, M. Neteler, and R. Rosà. 2011. Lyme borreliosis in Europe. Eurosurveillance 16:1-8.
  • Marsot, M., M. Sigaud, J.-L. Chapuis, E. Ferquel, M. Cornet, and G. Vourc’h. 2011. Introduced Siberian chipmunks (Tamias sibiricus barberi) harbour more diverse Borrelia burgdorferi sensu lato genospecies than native bank voles (Myodes glareolus). Applied and Environmental Microbiology 77:5716-5721.

Chapitres d'ouvrage :

  • Vourc’h, G., M. Marsot, and F. Moutou. 2014. Quel est l’impact des espèces introduites sur l’émergence de maladies ? Pages 31-37 in S. Morand, F. Moutou, and C. Richomme, editors. Faune sauvage, biodiversité et santé, quels défis ?  Quae, Versailles.
  • Bordes, F., G. Vourc’h, M. Gauthier-Clerc, and S. Morand. 2014. Quels sont les effets de la biodiversité sur les maladies parasitaires. Pages 21-37 in S. Morand, F. Moutou, and C. Richomme, editors. Faune sauvage, biodiversité et santé, quels défis ? Quae, Versailles.
  • Vourc’h, G., O. Plantard, and S. Morand. 2012. How does biodiversity influence the ecology of infectious disease? Pages 291-309 in S. Morand, F. Beaudeau, J. Cabaret, and J. d. Rycke, editors. New Frontiers of Molecular Epidemiology of Infectious Diseases. Springer.
  • Vourc’h, G. 2010. Les maladies émergentes chez l'Animal. Pages 31-38 in J. Barnouin and I. Sache, editors. Les maladies émergentes chez le végétal, l’animal et l’homme : enjeux scientifiques et sociétaux, stratégies de détection et d'analyse. Quae, Versailles.
  • Vourc’h, G., and L. Gern. 2010. Ecologie de la borréliose de Lyme et facteurs d’émergence. Pages 227-237 in M. Gauthier-Clerc and F. Thomas, editors. Ecologie de la Santé et Conservation. De Boeck, Bruxelles.

Pour la liste complète, cliquer sur le lien PRODINRA.