En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal VAS

UMR EPIA - Unité Mixte de Recherche d'EPIdémiologie des maladies Animales et zoonotiques

EPIA

Développements méthodologiques en mathématique, statistique et informatique

 

BandeauMéthodesEPIA

Légende carte : Simulation de la tuberculose en France

 

Les données collectées pour étudier les systèmes épidémiologiques

sont de nature très variée, allant d’un nombre de cas cliniques observés à une séquence de nucléotides en passant par des relevés de piégeage d’espèces hôtes ou de vecteurs et proviennent de champs disciplinaires différents (biologie moléculaire, écologie…).

→ Voir aussi  Projets sur les tiques et maladies à tiques

L’utilisation de ces données hétérogènes

nécessite bien souvent l’adaptation voire même le développement de nouveaux modèles mathématiques et statistiques mais aussi informatiques pour gérer l’arrivée massive de données et les temps de calculs importants qui en résultent. Nos travaux de recherche épidémiologiques sont couplés à des travaux de développements méthodologiques en mathématique, statistique et informatique. Ces développements concernent :

  • La modélisation des systèmes épidémiologiques. Nous travaillons particulièrement sur des estimations d’abondance de populations de vecteurs ou de réservoirs par des modèles dynamiques ou des modèles bayésiens hiérarchiques. Nous développons également des modèles statistiques ou probabilistes d’identification d’association de pathogènes.
  • La modélisation spatio-temporelle. Nous développons de nouveaux modèles d’analyse spatio-temporelle pour les maladies contagieuses à l’aide de modèles bayésiens hiérarchiques avec un champ latent auto-régressif gaussien. Nous travaillons également sur la détection d’agrégat spatiaux et spatiaux-temporels, notamment la détection d’agrégats multiples. Ces méthodes sont élargies pour identifier des agrégats de mutation le long du génome.
  • Des méthodes de bioinformatique. Nous travaillons en particulier sur la conception de méthodes informatiques appliquées à la génomique et à la biologie moléculaire. Il s’agit d’adapter les techniques de traitement et d’analyse des données à l’arrivée massive de données liées au séquençage de l’ADN. Des modèles moléculaires et épidémiologiques sont développés et éventuellement couplés pour inférer des taux de transmission entre populations.
  • L’optimisation des temps de calcul et du stockage. Nous travaillons sur le calcul à haute performance à travers l’optimisation temps de calcul et de traitement, notamment via différentes techniques de programmation parallèle. Pour cela nous appuyons sur une infrastructure informatique conséquente et adaptée composée de plusieurs serveurs (d’application, de bases de données, de calcul scientifique et de stockage).