En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu Logo Principal VetagroSup irstea I-SITE CAP 20-25

Accueil

Le projet TELETIQ

BandeauTeletiq10secondes

TELETIQ est un projet de recherche

dont l’objectif est de tester de nouvelles approches qui mobilisent des données de téléphonie mobile et de sciences participatives pour estimer à l’échelle de la France les risques de transmission de maladies à tiques  afin d’en améliorer la prévention. Le projet TELETIQ a démarré en novembre 2017.

En effet, la montée en puissance des sciences participatives et de la couverture actuelle des réseaux de téléphonie (y compris dans les forêts) ouvre des perspectives renouvelées dans les approches d’estimation du risque de maladies liées à l’environnement. 

TELETIQ s’intéresse à l’espèce de tiques Ixodes ricinus qui est le principal vecteur de maladies en France, notamment vecteur des agents de la maladie de Lyme.

TELETIQ est construit autour de deux volets :

ProjetTeletiq
  1. Un volet modélisation qui vise à obtenir des cartes d’abondance de tiques I. ricinus en combinant des données issues :
    • des sciences participatives : données de l’application Signalement-Tique
      → Ces données informent sur le nombre de piqûres par les tiques ;
    • de la téléphonie mobile (données regroupées dans le temps et l’espace) 
      → Ces données informent sur la variation des populations dans le temps et dans l’espace. Ce sont des données de l'opérateur ORANGE qui sont totalement anonymisées (et regroupées par antenne relais) ;
    • de modèle d’abondance de tiques réalisés à partir de facteurs favorables aux tiques (végétation, climat, ongulés) 
      → Ces données informent sur les endroits favorables aux tiques ;
    • d’échantillonnages de tiques sur la végétation qui vont être réalisés au printemps 2018 
      → Ces données fournissent des observations de tiques qui peuvent être comparées aux sorties des modèles.
  2. Un volet sciences humaines et sociales (SHS) qui vise à mieux comprendre les représentations de la population vis à vis du risque spatialisé lié aux tiques. L’objectif in fine est de fournir des recommandations pour la production de carte (ou autre support) pertinentes pour la prévention des risques. Ce volet s’appuie sur deux approches :
    • des interviews avec les citoyens ;
    • des ateliers collaboratifs.

L’échelle d’étude de TELETIQ

se situe au niveau France entière pour la partie modélisation et se focalisera sur la région Auvergne-Rhône-Alpes pour la partie Sciences Humaines et Sociales.

TELETIQ a reçu un financement

de l’I-SITE CAP 20-25 dans le cadre de l’appel à projet Emergences 2017.

Voir aussi

Lien vers l'article paru sur le site web du département de Santé Animale : Tiques, maladie de Lyme et autres maladies à tiques et le site web du projet "LymeSnap"